ETP

En 2009, impulsé par les kinésithérapeutes de La Marteraye, un atelier d’équilibre a été crée afin de répondre aux besoins de patients âgés fragiles hospitalisés dans l’établissement. Par la suite, en 2013, un groupe de travail multi disciplinaire s’est mis en place pour élaborer une démarche d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) concernant la prévention des chutes : l’objectif de ce groupe étant de s’orienter, à terme, vers un programme d’ETP au sein de la structure.

En septembre 2015 l’ARS autorise le programme ETP de la Marteraye : « Prévention des chutes chez les Personnes âgées ou Parachut-âge ».

L’enjeu est d’assurer la promotion de la santé de la personne âgée en prévenant les incapacités pouvant résulter de la chute, de participer ainsi au maintien de son autonomie physique, psychique et sociale, de lui permettre de conserver une qualité de vie optimale à domicile en favorisant la poursuite de sa vie sociale et intergénérationnelle habituelle tout en lui proposant d’être l’acteur principal de sa prévention de la chute. Ce programme s’adresse préférentiellement aux personnes âgées de 75 ans et plus, en risque de perte d’autonomie pour des raisons d’ordre médical ou social avec un risque élevé de chute ou ayant fait une chute grave. L’Education thérapeutique dans la prévention des chutes vise à accompagner la personne âgée (et/ou son entourage) dans l’acquisition de connaissances et de pratiques afin de lui permettre de mobiliser des capacités et des ressources qui vont l’aider à vivre le mieux possible son vieillissement (« Bien vieillir ») avec ou sans pathologie associée face à ce risque de chute :

  • En réduisant le risque de nouvelles chutes.
  • En réduisant les risques liés aux chutes.

Elle s’articule autour de différents temps : un bilan éducatif partagé à l’issu duquel un programme personnalisé est élaboré en accord avec le patient et des ateliers dont les objectifs sont de :

  • Favoriser l’identification par la personne âgée de ses propres facteurs de risque de chute,
  • Favoriser la pratique d’une activité physique adaptée régulière,
  • Favoriser l’adoption de comportements sécuritaires,
  • Encourager l’aménagement du domicile afin qu’il soit le plus adapté possible à l’altération des capacités motrices de la personne âgée,
  • Reprendre confiance en soi tout en étant conscient de ses capacités physiques réelles,
  • Savoir gérer ses traitements,
  • Savoir équilibrer son alimentation avec l’avancée en âge.

Un questionnaire de satisfaction est remis au patient à l’issu de son parcours et un suivi téléphonique à 3 mois est assuré.