La lutte contre les infections associées aux soins

Les infections associées aux soins (IAS) sont une préoccupation de chaque instant pour les établissements de santé. La lutte contre ces infections s’inscrit dans le programme national d’actions de prévention des infections associées aux soins (PROPIAS), lui-même inscrit dans le programme national de sécurité du patient (PNSP).

La Marteraye élabore depuis plusieurs années un programme d’action conforme aux plans nationaux. La politique de prévention du risque infectieux s’inscrit dans la démarche d’amélioration continue de la qualité de soins, elle place le patient au centre du dispositif en mobilisant l’ensemble des soignants. Elle précise les objectifs à atteindre, les mesures de prévention, le programme de surveillance, les actions de formation et d’information ainsi que l’évaluation des actions entreprises.

La Marteraye adhère depuis 2007 à la Fédération Inter hospitalière de Lutte contre les Infections Nosocomiales. Elle est rattachée à la FILIN Haute-Savoie Sud.

La lutte contre les infections nosocomiales (= infections associées aux soins contactées en établissement de santé) repose sur 2 structures complémentaires :

Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN)

Cette instance a pour missions de :

  • Elaborer un programme d’actions avec l’équipe opérationnelle d’hygiène,
  • Coordonner les actions des professionnels dans la lutte contre les infections nosocomiales,
  • Elaborer un rapport d’activité.

Il est composé d’un groupe de professionnels pluridisciplinaire dont un médecin, un pharmacien, praticien hygiéniste hospitalier, mis à disposition par le Centre Hospitalier Annecy Genevois, et se réunit régulièrement. Un représentant des usagers est présent lors des réunions.

Le CLIN, le Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT), la Commission des Anti-Infectieux (CAI) et la Commission du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles (COMEDIMS) travaillent en synergie.

L’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH)

info document -  voir en grand cette image

Elle est constituée de professionnels issus de différents métiers : 2 IDE, 1 AS, 1 cadre infirmier, 1 médecin, le pharmacien et le praticien hygiéniste. De part ses compétences liées à la maintenance du bâtiment, l’agent technique est régulièrement intégré au groupe de travail.

L’EOH est chargée de mettre en œuvre le programme d’actions défini avec le CLIN.

Une procédure de signalement interne et externe des infections nosocomiales est effective dans l’établissement. Elle précise le rôle des professionnels de santé et le lien avec la FILIN. Les critères de signalement interne et externe sont définis. Le CLIN poursuit l’incitation des professionnels à déclarer les infections associés aux soins en interne.

Les objectifs de travail

Suite à l’analyse du processus gestion du risque infectieux son niveau de maitrise a pu être déterminé. De ce fait, les risques prioritaires se sont dégagés permettant ainsi de fixer des objectifs de travail :

  • Garantir l’application des règles fixées pour prévenir les infections associées aux gestes invasifs,
  • Formaliser la gestion de crise concernant le risque infectieux,
  • Garantir l’application des précautions complémentaires en suivant les prescriptions et en vérifiant la mise en place,
  • Garantir le suivi des dispositions mise en place pour la prévention de la résistance bactérienne.

L’établissement participe aux surveillances régionales du réseau CClin sud-Est, en particulier avec les enquêtes d’incidence comme :

  • La surveillance de la consommation des antibiotiques : ATB Sud-Est,
  • La surveillance de l’incidence des bactéries multi résistantes aux antibiotiques : BMR Sud-Est.

Les indicateurs nationaux du tableau de bord des infections nosocomiales sont consultables dans l’établissement au niveau des tableaux d’affichage et sur le site Scope santé.

Informations des patients

Le livret d’accueil des patients contient une information synthétique sur la politique de lutte contre les infections nosocomiales.

Les patients et/ou les familles peuvent être associés aux mesures de prévention des infections nosocomiales : une plaquette leur est disponible. Elle est remise par le médecin qui prescrit les mesures de prévention.

En période épidémique, les professionnels alertent les patients par voie d’affichage. Les équipes médicales informent les patients et/ou les familles de la survenue des infections nosocomiales ; pour cela, ils s’appuient sur la procédure d’annonce de dommages associés aux soins.

Les représentants des usagers sont invités au CLIN au cours duquel sont présentés le bilan et les objectifs annuels.

info document -  voir en grand cette image