La sécurité du circuit du médicament

L’amélioration de la prise en charge médicamenteuse est une priorité nationale. La HAS en a fait une pratique exigible prioritaire. La loi de Santé Publique du 9 août 2004 inscrit la iatrogénie médicamenteuse comme l’objectif prioritaire de santé publique et la loi Hôpital, Patients, Santé, Territoire du 21 juillet 2009 place la qualité et la sécurité des soins au cœur des missions des établissements de santé.

L’Arrêté du 6 avril 2011 et la circulaire du 14 février 2012 mettent l’accent sur l’intégration d’un volet concernant l’amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge médicamenteuse, dans la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins et la gestion des risques associés aux soins de l’établissement.

En septembre 2012, La Marteraye a reçu l’autorisation d’ouverture d’une Pharmacie à usage intérieur (PUI). Parallèlement a été mis en place, conformément à la réglementation, la Commission des Médicaments et des Dispositifs Médicaux Stériles (COMEDIMS) qui participe à la définition de la politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles au sein de l’établissement

La COMEDIMS

Cette commission a pour missions de :

  • Elaborer la liste des produits de santé dont l’utilisation est préconisée dans l’établissement et qui figure au livret thérapeutique et notamment décide l’acquisition ou non d’un nouveau produit et de son inclusion au livret,
  • Elaborer des recommandations (protocoles) en matière de prescriptions, de bon usage et de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse,
  • Développer un système assurance qualité pour le circuit du médicament en lien avec projet qualité de l’établissement. Dans ce cadre, évaluer le respect des procédures et protocoles afférentes au circuit du médicament,
  • Optimiser les dépenses en médicaments et en dispositifs médicaux stériles (suivi des consommations et enquêtes d’utilisation),
  • Définir des actions d’informations et de formation de l’ensemble des professionnels de l’établissement en matière de gestion, d’approvisionnement, de préparation, de contrôle, de détention et de dispensation des médicaments et des dispositifs médicaux stériles,
  • Elaborer annuellement un rapport d’activité.

Elle est composée des acteurs principaux du circuit du médicament :

info document -  voir en grand cette image

le pharmacien, les médecins, un cadre infirmier, l’adjointe de direction en charge de la qualité, la préparatrice en pharmacie et la directrice ; elle est présidée par le pharmacien.

La politique de la prise en charge médicamenteuse s’appuie sur une politique de management de la qualité et de la sécurité de la prise en charge médicamenteuse. Celle-ci s’inscrit dans la politique globale de lutte contre la survenue d’évènements indésirables associés aux soins et dans la politique d’amélioration continue de la qualitéet de la sécurité des soins.

La direction et le président de CME ont désigné un responsable du système de management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse en avril 2013 : le pharmacien de La Marteraye.

info document -  voir en grand cette image

Les objectifs de travail

Renforcer le système de management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Mettre à jour régulièrement le système documentaire lié à la prise en charge médicamenteuse,

Sécuriser la prise en charge médicamenteuse à tous les niveaux : Il s’agit d’ « administrer au Bon patient, le Bon médicament, à la Bonne dose, par la Bonne voie et au Bon moment ». Toutes les étapes de la prise en charge médicamenteuse sont alors concernées : prescription, dispensation, transport et stockage, administration,

Améliorer la prescription chez la personne âgée,

Promouvoir le Bon usage des médicaments avec une attention particulière au Bon Usage des Antibiotiques,

Améliorer la continuité de la prise en charge médicamenteuse lien ville-hôpital-ville, Poursuivre la formalisation de la traçabilité et la pertinence de l’information donnée au patient concernant la prise en charge médicamenteuse .