Soins palliatifs

info document -  voir en grand cette image

En 2011, La Marteraye a obtenu la reconnaissance de 6 lits identifiés en soins palliatifs (LISP). Depuis, on observe une augmentation constante des prises en charge en soins palliatifs au sein de l’établissement.

Afin de proposer aux patients hospitalisés dans ce contexte, une prise en charge répondant au mieux à leurs besoins, une organisation spécifique a été mise en place assurant la prise en charge globale des 6 patients admis sur ces LISP :

Le patient se situe au centre d’un dispositif multidisciplinaire autour duquel de nombreux intervenants agissent en interrelation les uns avec les autres. L’équipe soignante est davantage présente auprès de ces patients ce qui permet d’adapter la prise en charge au fur et à mesure de l’évolution du patient. Des compétences transversales : psychologue, diététicienne, assistante sociale, sophrologue, art-thérapeute enrichissent cet accompagnement. Une première rencontre avec la famille est organisée le jour de l’entrée ou les jours suivants puis des rencontres régulières ou échanges par téléphone (selon les disponibilités de chacun) ont lieu pour faire le point régulièrement sur l’évolution de la situation. L’équipe de professionnels laisse une place importante aux bénévoles, en particulier à JALMAV dans l’accompagnement des patients et de leur famille.

Plusieurs médecins de La Marteraye sont formés aux soins palliatifs. Une infirmière et une cadre sont formées aux SP ou à la prise en charge de la douleur. Le personnel soignant est formé et bénéficie d’une formation continue. Une supervision/analyse des pratiques, animée par un psychothérapeute extérieur à l’établissement, est organisée au sein de l’établissement afin de soutenir les soignants et leur permettre prendre de la distance avec leurs pratiques. L’établissement collabore avec l’Equipe Mobile de Soins Palliatifs (EMSP) du Centre Hospitalier Annecy-Genevois, le réseau ACCCESS, l’HAD du CHANGE et l’HAD Haute Savoie Sud. En interne, un groupe de travail concoure à la réflexion et à l’amélioration des pratiques. En 2016 un comité éthique a été mis en place au sein de La Marteraye.

Aujourd’hui les 6 lits dédiés ne suffisent pas à la prise en soins de tous les patients accueillis à la Marteraye qui nécessitent des soins palliatifs. De ce fait, une demande de 3 lits supplémentaires a été adressée à l’ARS depuis février 2013.